Find Jobs Across Canada

New to TalentEgg?
REGISTER FOR FREE
Encore Market Engagement
Salaberry-de-Valleyfield, QC, Canada
9 days ago
Encore Market Engagement
Ottawa, ON, Canada
9 days ago
Banff Jasper Collection by Pursuit
Jasper, AB, Canada
9 days ago
Forces armées canadiennes
, NS, Canada
9 days ago
GTT, LLC
Toronto, ON, Canada
9 days ago
Loblaw Companies Limited
Comox, BC, Canada
9 days ago
Foodland
Thornbury, ON, Canada
9 days ago
GTT, LLC
Toronto, ON, Canada
9 days ago
Loblaw Companies Limited
Courtenay, BC, Canada
9 days ago
Loblaw Companies Limited
Saskatoon, SK, Canada
9 days ago
Loblaw Companies Limited
Windsor, ON, Canada
9 days ago
Forces armées canadiennes
, ON, Canada
9 days ago
Shoppers Drug Mart / Pharmaprix
London, ON, Canada
9 days ago
Loblaw City Market
Toronto, ON, Canada
9 days ago
AMC Insurance
Coquitlam, BC, Canada
9 days ago
Home Instead Senior Care
Ottawa, ON, Canada
9 days ago
Loblaw Companies Limited
Oakville, ON, Canada
9 days ago
Joe Johnson Equipment London
London, ON, Canada
9 days ago
Coca-Cola Canada Bottling Limited
Toronto, ON, Canada
9 days ago
Loblaw Companies Limited
Etobicoke, ON, Canada
9 days ago
Forces armées canadiennes
, NB, Canada
9 days ago
Boutique Le Grenier
Alma, QC, Canada
9 days ago
GTT, LLC
Toronto, ON, Canada
9 days ago
Paladin Security
London, ON, Canada
9 days ago
Forces armées canadiennes
, AB, Canada
9 days ago
Loblaw Companies Limited
London, ON, Canada
9 days ago
City of Kawartha Lakes
Kawartha Lakes, ON, Canada
9 days ago

Opérateur(trice) d’équipement d’information de combat (Marine) (Réserve)

Forces armées canadiennes
Entry Level, Early Career
*Perspective*

Le travail d’équipe et la possibilité d’admirer des vues imprenables sur l’océan vous stimulent? Si oui, le métier d’opérateur/opératrice d’équipement d’information de combat (Marine) pourrait être pour vous! Aussi désignés par l’acronyme Op EICM, les opérateurs d’équipement d’information de combat (Marine) informent la prise de décisions tactiques en temps réel. Ils sont chargés de communiquer des renseignements essentiels au capitaine du navire afin que nos missions puissent être menées à bien partout dans le monde. À cette fin, les Op EICM sont responsables du fonctionnement de tous les radars de surveillance du navire et de l’équipement du renseignement connexe. Travailler à bord d’un navire est plus qu’un simple emploi; vous y nouerez des liens qui dureront toute la vie et aurez l’occasion de parcourir le monde.

*Servir dans la Réserve navale*

Ce poste est offert à temps partiel dans la Réserve navale à certains endroits au Canada. Les membres de la Force de réserve servent habituellement à temps partiel au sein d’une unité de la Réserve navale dans leur communauté et peuvent servir tout en poursuivant des études ou en occupant un emploi civil. Bien que les membres de la Réserve navale travaillent habituellement le soir et la fin de semaine suivant un horaire établi, ils peuvent également effectuer leur service en occupant des postes à temps plein au sein de certaines unités pour des périodes déterminées, selon les possibilités qui se présenteront.

Les membres de la Réserve navale ne sont pas assujettis aux affectations ou aux déménagements militaires; toutefois, ils peuvent se porter volontaires pour déménager à une autre base. Les réservistes peuvent aussi se porter volontaires pour être déployés dans le cadre d’une mission militaire au Canada ou à l’étranger.

Une carrière au sein de la Réserve de la Marine royale canadienne offre de nombreux avantages, comme un régime de pension concurrentiel, une assurance pour soins dentaires et le remboursement des cours collégiaux ou universitaires durant votre carrière.

*Aperçu*

En tant que membres de l’organisation d’information de combat du navire, les opérateurs d’équipement d’information de combat (Marine) aident et conseillent le personnel de commandement en ce qui a trait à la navigation, à la lutte antiaérienne et à la lutte anti-sous-marine. Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

Configurer et faire fonctionner :

* les systèmes de commandement et de contrôle
* les radars du navire
* les systèmes de renseignement, de surveillance et de reconnaissance
* les liaisons multiples de données tactiques
* le système mondial de commandement et de contrôle (mer)
* les systèmes de traitement de l’information
* le système intégré de communications intérieures pour navires et sous-systèmes connexes

Analyser la performance de tous les systèmes composant l’équipement d’information de combat

Appliquer les procédures élémentaires de détection des défectuosités en ligne

Recueillir, mettre en corrélation, consigner, analyser, afficher et diffuser tous les renseignements tactiques

Tenir à jour des registres et des publications classifiés

*Environnement de travail*

Comme tout le personnel de bord, les opérateurs d’équipement d’information de combat (Marine) font équipe avec leurs collègues et remplissent d’autres tâches en plus de celles qui sont propres à leur spécialité. Ainsi, ils travaillent comme sentinelles ou vigies, agissent comme préposés aux cordages lors du ravitaillement en mer et comme membres d’équipage à l’entrée et à la sortie des ports. Ils participent également aux opérations de recherche et sauvetage et aux manœuvres pour récupérer une personne tombée à la mer. Ils sont membres de l’équipe d’intervention d’urgence du navire pour les veilles de sécurité et exécutent régulièrement des travaux d’entretien et de réparation à bord.

*Qualification militaire de base*

La carrière de tout nouveau membre des FAC commence par le cours de qualification militaire de base (QMB). Ce cours enseigne les aptitudes de base et les connaissances communes à tous les emplois militaires. L’un des objectifs du cours est de veiller à ce que toutes les recrues répondent à la norme d’aptitude physique des FAC; l’entraînement est donc exigeant sur le plan physique. La QMB des membres de la Réserve navale est conçue pour être souple; le cours se déroule en trois étapes. Les première et deuxième étapes se déroulent à temps partiel avec l’unité locale tout au long de l’année. La troisième étape se déroule à Valcartier (Qc) pendant trois semaines durant l’été.

*Instruction de qualification professionnelle de base*

Les opérateurs d’équipement d’information de combat (Marine) fréquentent l’École navale (Pacifique) à Esquimalt, en Colombie-Britannique, afin d’être prêts à remplir les fonctions d’opérateur – tracé de guerre anti-sous-marine à bord d’un navire. Cette formation porte notamment sur les éléments suivants :

* l’utilisation d’ordinateurs personnels
* la théorie du radar et de la radio (niveau élémentaire)
* le fonctionnement et la vérification des systèmes radars
* les techniques de communication interne et externe
* la préparation, la mise en place et la mise à jour des affichages tactiques
* la mise en corrélation de renseignements tactiques
* l’utilisation de publications, de journaux de bord, de dossiers et de tableaux de situation
* la collecte de preuves et de renseignements
* la vitesse relative (niveau élémentaire)
* la conduite des opérations de recherche et sauvetage
* l’organisation de lutte anti-sous-marine

*Instruction spécialisée*

Les personnes qui manifesteront les aptitudes et les prédispositions nécessaires pourraient avoir la possibilité de suivre une instruction spécialisée dans les domaines suivants : la planification et les procédures relatives aux réseaux tactiques, la mise en corrélation des données provenant des détecteurs et des services du renseignement, la gestion du personnel et le leadership. Les cours offerts comprennent ce qui suit :

* Techniques d’instruction
* Plongeur de bord
* Équipe d’arraisonnement de navires
* Classification d’opérateur d’équipement d’information de combat (Marine) pour les navires de la classe Iroquois
* Cours élémentaire de sous-marinier
* Cours de sous-marinier pour les opérateurs d’équipement d’information de combat (Marine)
* Superviseur de la salle des commandes du sous-marin
* Systèmes mondiaux de commandement et de contrôle – instructeur maritime

*Instruction avancée*

Les opérateurs d’équipement d’information de combat (Marine) manifestant les aptitudes nécessaires pourraient avoir la possibilité de se spécialiser en vue de devenir directeur de la gestion de l’information, lequel est chargé de gérer les réseaux d’information et la diffusion des renseignements de toutes sources pour le commandement. Les cours obligatoires sont les suivants :

* Planification d’opérations et d’exercices – procédures tactiques
* Interprétation des données provenant des détecteurs et des services du renseignement
* Planification et gestion de réseaux (avancé)

*Instruction propre à la Marine*

Les recrues de la Marine fréquentent l’École navale (Pacifique) à Esquimalt, en Colombie-Britannique, ou l’École navale (Atlantique) à Halifax, en Nouvelle-Écosse. L’instruction porte sur les sujets suivants :

* Histoire et organisation de la Marine royale canadienne
* Lutte contre les incendies et contrôle des avaries à bord des navires
* Sécurité à bord des navires
* Services de quart
* Matelotage

*Études*

Ce poste exige que les candidats aient terminé au minimum leur 10e année ou leur 4e secondaire au Québec en répondant aux exigences provinciales. Il est possible que les études à l’étranger soient reconnues.

*Enrôlez-vous dans les FAC*

Pour en savoir davantage au sujet du métier d’opérateur/opératrice d’équipement d’information de combat (Marine), communiquez avec un recruteur au centre de recrutement le plus près de chez vous, composez le 1-800-856-8488 ou visitez le site https://forces.ca/fr/carriere/operateur-equipement-information-combat/.

Découvrez plus de 100 autres possibilités d’emploi sur le site Forces.ca.

Veuillez noter que le recrutement pour ce poste se fait partout au Canada, sans se limiter à la province indiquée.

Ce poste est offert dans des lieux variés et pourrait nécessiter un déménagement.

Type d'emploi : Temps partiel%7611014% %%military%%