Les règles non écrites des entrevues informelles autour d’un café – partie 2

by

Si vous n’avez pas lu la première partie de cet article, qui aborde les façons d’obtenir une entrevue informative et de s’y préparer, vous pouvez le faire ici. Si vous pensez vous y connaître suffisamment à ce chapitre, poursuivez votre lecture pour savoir ce qu’il faut faire et demander pendant la réunion, et, surtout, comment faire le suivi par la suite. Donna Yuen, conseillère, acquisition de talents (recrutement sur les campus) chez Bell, fait part de ses connaissances et de ses meilleurs conseils!

Le jour de la réunion

Si vous êtes en retard…

La première chose que vous devez faire est d’en informer votre contact; la vie est pleine d’imprévus, mais si vous arrivez en retard sans en avoir avisé votre contact au préalable, vous aurez l’air inexpérimenté et brouillon. Le temps est précieux pour tout le monde. Si la situation est hors de votre contrôle (ah, les joies de l’hiver canadien!), soyez poli, excusez-vous et demandez à votre contact s’il peut toujours vous rencontrer. Il y a de fortes chances que le recruteur accepte et qu’il ne vous en tienne pas rigueur. De toute façon, il aura probablement réservé plus de temps pour vous. Si le rendez-vous doit être annulé, soyez respectueux et demandez s’il est possible de le déplacer ou de discuter au téléphone à la place.

Montrez que vous écoutez activement

Tout comme vous devez veiller à la cohérence et à la cohésion de vos paragraphes quand vous rédigez un texte, vous devez veiller à la fluidité de votre conversation avec le recruteur. Si vous ne faites que sauter d’une question à l’autre pour en finir rapidement, vous n’aurez probablement pas l’occasion de créer un lien sur le plan personnel. La conversation doit vous permettre d’en apprendre davantage sur l’entreprise, mais aussi d’établir une relation.

Après la rencontre

Ne tenez pas les choses pour acquises

«Lorsque j’étais étudiante et que je me présentais à des entrevues informelles, j’avais l’habitude de croire que si j’avais obtenu le rendez-vous, j’avais probablement obtenu l’emploi, admet Donna. En réalité, il n’est pas garanti que l’on recommande votre candidature, même après une excellente conversation.» À vrai dire, il se peut que la personne que vous avez rencontrée n’ait pas le pouvoir de vous embaucher ou de proposer votre candidature pour l’instant. Si vous débordez de confiance et que vous vous attendez à plus après la rencontre, vous pourriez non seulement être déçu, mais également nuire à votre cheminement professionnel.

Envoyez un mot de remerciement

Petit conseil: utilisez une application de planification d’envoi de courriels pour rédiger un message et programmer son envoi automatique à un moment ultérieur. De cette façon, vous pouvez rédiger votre courriel la nuit et faire en sorte qu’il soit automatiquement acheminé à la boîte de réception du recruteur en matinée.

Cela dit, la communication ne s’arrête pas là! Tissez une relation avec la personne, instaurez un lien de confiance en évitant d’être opportuniste chaque fois que vous communiquez avec elle et trouvez des raisons d’entretenir le contact une ou plusieurs fois par année. Le simple fait de commenter ses publications LinkedIn qui cadrent avec vos champs d’intérêt peut jouer en votre faveur!


Maintenant que vous avez tous ces renseignements privilégiés en main, ne vous tracassez pas! Si vous n’en êtes qu’à vos débuts en termes de recherche d’emploi, il est évident que vous ne connaissez pas tous les aspects du processus de recrutement. Mais, comme avec toute autre chose dans la vie, vous apprendrez au fil des expériences. Votre première conversation informelle sera la plus dure, mais plus vous en aurez, plus ce sera facile. Faites savoir à votre recruteur qu’il s’agit de votre première conversation informelle et demandez-lui humblement sa rétroaction à la fin de la discussion. L’établissement de relations et le passage de l’école au marché du travail constituent toute une aventure.

Pour terminer, voici un petit mot d’encouragement. Comme le dit le vieil adage, «plus vous travaillez fort, plus la chance vous sourira». Vous n’obtiendrez pas toujours des réponses positives de la part des recruteurs, mais plus vous contactez de gens, plus vous aurez de chances que quelqu’un accepte de vous rencontrer. Bonne chance pour votre première causerie informelle – il s’agit d’une étape excitante dans l’obtention d’un emploi!

Share