Défense nationale et les Forces armées canadiennes

Ottawa, Ontario

Avocat militaire

ASAP
Across Canada
Entry Level, Early Career

Perspective 

Devenir avocat militaire dans les Forces armées canadiennes est très différent que de pratiquer dans tout autre secteur du droit. Votre travail consistera à conseiller la chaîne de commandement et les officiers supérieurs, autant sur des opérations domestiques et internationales que sur des questions de justice militaire. En déploiement à l’étranger, vous mettrez votre expertise au service des autorités locales, des commandants de base et des organisations internationales comme les Nations Unies. Un jour, vous pourriez vous retrouver sur la Colline du Parlement en compagnie du ministre de la Défense nationale à travailler sur un projet de loi soumis en Chambre. Le lendemain, vous pourriez faire partie d’une mission de maintien de la paix qui pourrait être déployée n’importe où dans le monde. 

Les avocats militaires sont des officiers de la Branche des services juridiques des Forces canadiennes sous le commandement du Juge-avocat général (JAG). Celui-ci agit à titre de conseiller juridique du gouverneur général, du ministre de la Défense nationale, du Ministère de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes pour les questions de droit militaire et est responsable de l’administration de la justice militaire dans les Forces.

Le Bureau du JAG offre à l’appareil de justice militaire le personnel dont il a besoin, notamment des juges militaires, des avocats de la poursuite et des procureurs de la défense. Les avocats militaires peuvent aussi être affectés au Bureau de la Conseillère juridique auprès du ministère de la Défense nationale et des Forces canadiennes à titre de conseillers juridiques des Forces. Ils peuvent aussi travailler dans des domaines comme la rédaction de lois, les pensions, les réclamations et le droit administratif. Les avocats militaires peuvent aussi être nommés à la magistrature militaire et servir au sein du Cabinet du Juge militaire en chef, qui est indépendant.

Aperçu

En tant qu’avocat militaire, vos principales responsabilités consistent en la prestation de conseils juridiques dans le domaine du droit opérationnel, du droit international et du droit militaire. Vous devez aussi donner de la formation sur le droit et la justice militaire. Au pays, vous fournirez des conseils et des services juridiques généraux au commandant d’une base des Forces, donnerez des conseils sur des questions juridiques d’ordre opérationnel au quartier général de la Défense nationale et représenterez des clients devant une cour martiale et devant la cour d’appel de la cour martiale.

En déploiement à l’étranger, vos responsabilités consisteront à fournir des conseils en matière de droit international et de droit interne. Vous représenterez les intérêts des Forces et du ministère de la Défense nationale à titre de membre d’une délégation canadienne négociant des traités internationaux ou de membres du personnel de liaison militaire dans un quartier général allié.

Salaire et avantages sociaux

Le salaire de départ pour un avocat militaire entièrement formé est de 77 000 $ par année. Cependant, en fonction de l’expérience et de la formation antérieures, le salaire de départ pourrait être plus élevé. Toutefois, au fur et à mesure qu’ils gravissent les différents échelons, les officiers subalternes peuvent régulièrement obtenir des promotions, qui sont accordées conditionnellement à l’achèvement de la formation requise et en fonction de la durée du service requise en tant qu’officier.

Formation et avancement professionnel

Durant votre première affectation, vous devrez suivre la Formation élémentaire des avocats et la Formation intermédiaire des avocats. 
En tant que membre des Forces armées canadiennes, vous avez accès à une formation continue. Vous avez également l’occasion de voyager partout dans le monde et vous bénéficiez de plusieurs autres services et avantages. Si vous faites preuve de dévouement et manifestez les aptitudes et prédispositions requises, vous aurez accès à des possibilités d’avancement, de promotion (au-delà des grades d’officier subalterne) et de perfectionnement.

Qualification militaire de base des officiers

Après votre enrôlement, vous commencerez la qualification militaire de base des officiers de 15 semaines à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes de Saint-Jean-sur-Richelieu au Québec. Les sujets abordés comprennent les connaissances militaires générales, les principes du leadership, les règlements et coutumes des Forces, le maniement des armes de base et les premiers soins. Vous aurez la possibilité de mettre en application les compétences militaires nouvellement acquises lors d’exercices d’entraînement portant sur la protection de la force, l’instruction appliquée, la navigation et le leadership. Vous participerez également à un programme de conditionnement physique. Le cours de QMBO est offert en anglais ou en français et sa réussite constitue un préalable à la poursuite de la formation.
À la suite de la formation de base des officiers, une formation en seconde langue officielle peut vous être offerte. La formation peut durer de deux à neuf mois selon vos compétences en langue seconde.

Formation professionnelle

Pendant leur première affectation, les avocats militaires doivent terminer toute formation professionnelle de base qui leur permettra de travailler dans les différents domaines liés au groupe du Juge-avocat général.

Formation spécialisée

Les avocats militaires ont aussi la possibilité d’acquérir des compétences spécialisées en suivant des cours magistraux ainsi qu’une formation en cours d’emploi, y compris des études de cycles supérieurs. 

Scolarité

Enrôlement direct

Tous les avocats militaires doivent avoir été admis au barreau d’une province canadienne ou d’un territoire et être un membre en règle d’un ordre des avocats provincial ou territorial. Si vous détenez déjà un diplôme universitaire (LL.B ou J.D.), les Forces détermineront si votre programme d’études remplit les critères du poste directement à la formation en cours d’emploi après avoir obtenu votre qualification militaire de base. Cette qualification et la qualification d’officier sont requises avant toute affectation.

Pour postuler dans les Forces armées canadiennes, vous devez :

  • Être de citoyenneté canadienne
  • Avoir 17 ans (avec le consentement d’un parent ou tuteur) ou plus, sauf pour les candidats subalternes au Programme de formation des officiers de la Force régulière qui doivent avoir au moins 16 ans
  • Avoir terminé une 10e année ou un secondaire IV au Québec
  • Certains programmes d’enrôlement ou certains postes exigent un niveau de scolarité plus élevé, comme celui d’avocat militaire, qui exige un diplôme universitaire

Enrôlez-vous

Pour en savoir davantage sur une carrière d’avocat militaire dans les Forces armées canadiennes et découvrir plus de 100 perspectives d’emploi différentes, consultez Canada.ca/forces-emplois, composez le 1 800 856-8488, ou rendez-vous au centre de recrutement des Forces armées canadiennes le plus proche.

Ce poste est aussi offert à temps partiel. Si vous êtes intéressé, visitez Canada.ca/forces-emplois pour plus de détails.

How to Apply